Histoire

 

C’est en se produisant sur scène en 1970 à Monaco en menant pour la première fois une revue, que Régine est tombée amoureuse de Monaco. Cette année-là, le public de Monaco, réputé pourtant difficile et un peu blasé, lui fit un triomphe…

Un an plus tard, les fiançailles entre Régine et la Société des Bains de Mer donnaient naissance à un night-club qui devait devenir l’un des plus connus au monde : le Jimmy’z Sporting Monte-Carlo.

Le communiqué de presse de l’époque insiste sur la capacité inégalable de Régine à faire venir à Monaco ceux que l’on n’appelait pas encore les « people » mais plutôt les « jet setters » : Américains, Italiens ou Parisiens. Mais le plus impressionnant était peut-être le lieu en lui-même : un établissement construit au bord de l’eau, dont l’architecture faisait la part belle aux jeux de lumière et aux formes courbes si emblématiques de ces années-là.

Quelques années plus tard, le Jimmy’z quittait les eaux du lagon au bord duquel on l’avait posé, pour intégrer le tout nouveau bâtiment du Monte-Carlo Sporting Club inauguré en 1975. Là, dans une extravagante architecture délibérément « seventies », le Jimmy’z a acquis ses lettres de noblesse.

Aujourd’hui encore, c’est dans ces mêmes murs, dûment remis au gout du jour, que le Jimmy’z Sporting Monte-Carlo entretient sa propre légende. Les musiques, les décors et les générations de noctambules passent, le Jimmy’z lui, est toujours là. Sans doute pour longtemps.